Accueil du site > Relaxation à l’école Stages et Formations > La relaxation enfantine à l’école
impression suivre la vie du site
Lis moi avec webReader

La relaxation enfantine à l’école

par Gilles Diederichs


La relaxation enfantine à l’école

Un enfant adore jouer avec sa respiration, imiter le tigre qui griffe, avancer au ralenti puis en accéléré, masser l’intérieur de ses mains, les chauffer pour qu’elles deviennent chaudes… En fait, présenter la relaxation aux enfants comme un jeu, est une bonne attitude pour lui en transmettre les bases.

Ces activités peu à peu vont lui faire comprendre qu’il possède à l’intérieur de lui, toutes les capacités pour agir sur ses humeurs…Pour cela, le médiateur (parent, enseignant, éducateur…) va très simplement lui apprendre à poser son attention, sa conscience, sa présence, sur des enchainements de mouvements et de respirations associées particuliers. Il est évident qu’en enfant calme et en bonne maitrise de son potentiel énergétique, va pouvoir plus facilement se concentrer, mémoriser, être disponible à ce qui l’entoure, être réactif quand à ses moments de colère d’anxiété ou de chagrin… il sera beaucoup plus « ancré « dans le présent, moins nerveux ou « éparpillé » dans mille pensées, beaucoup plus positif et constructif. Sa croissance en sera ainsi favorisée.

Il est donc évident que cette pratique est un excellent support pour un enseignant quand il faut apaiser l’atmosphère d’une classe ou la dynamiser. Par exemple : en hiver quand on ne peut faire sortir les enfants, par une simple relaxation basée sur de longues expirations, vous amènerez rapidement vos élèves en état de détente mentale et émotionnelle, mais aussi musculaire et nerveuse. C’est à ce moment précis que vous pourrez les amener sur une relaxation guidée ou ils pourront s’imaginer sur une plage, à sentir le sable chaud, les rayons du soleil. Cela aidera à leur construction mentale des objets, des lieux, des odeurs, des sons…Une forme de spatialisation des sens et des repères qui les aidera à se concentrer plus facilement sur un seul objet, une seule pensée, donc a être dans le ici et maintenant. Vos cours seront beaucoup plus productifs.

Voici pour vous un chemin « pratique » que vous pouvez mettre en place assez facilement. Bien sur, dans les photos montrées ci-dessous, l’espace est idéal, mais j’interviens aussi bien en plein milieu d’une classe, dans un champ ou une foret, dans un cabinet de relaxation ou que dans une simple chambre d’enfant ! L’important est de se communiquer dans le respect de chacun, de vouloir partager un moment délicieux extrêmement créatif ! Une fois le lien établit sur le mode « bien être et partage », le reste se fait tout seul.

N’oubliez pas que c’est aussi la régularité de ces petites séances qui enracinera cette mémoire de bien être, et en garantira les richesses en retour. Pour les 3 à 6 ans, des premières séances de 15 à 20 minutes vont suffire. Ensuite, des séances de 30 ou 40 minutes maximum seront déjà très productives. Ce suivi d’activité peut bien sur se scinder et se monter selon les besoins du moment. S’il y a une très grande agitation, vous passez directement aux mouvements de dé stress. Si la classe est préparée (car calme) à une relaxation guidée, lancez vous directement sur le thème de la respiration afin de les aider à mieux écouter votre voix ou la musique choisie. Choisissez un seul type de mouvement ou d’activité si vous le désirez mais terminez toujours par une phase ou l’enfant est allongé ou assis en tailleur, et ou il s’abandonne en toute confiance afin de se relaxer. Puis dernière phase, une dynamisation pour revenir dans le présent et passer à autre chose.

Pour les enfants du primaire en générale, vous trouverez aussi tout un chemin de mise en place, d’activités variées dans le cadre d’une classe ou d’un cours de gym dans le livre :

Zen en classe : guide des relations élèves-enseignants pour l’école primaire

Pour les jeunes du collège :

Zen en classe  : guide des relations élèves-enseignants pour le collège

Pour les enseignants eux-mêmes, afin qu’ils comprennent le rôle de leur posture physique dans la gestion de leur énergie, la manière de faire soi même des relaxations ou dynamisation, comment se dé stresser, faciliter son attention, relancer sa concentration… tout en continuant à donner son cours :

Zen au quotidien : spécial enseignants

Pour la motricité, la concentration, la relaxation pour les 3 à 8 et même plus ! :

Mon premier livre de yoga

.En tout cas, pour effectuer un sas avant une activité, pour quitter une activité, afin d’aider à la concentration, la mémorisation des informations reçues, pour accueillir les enfants le matin et unifier le groupe, pour couper une après midi morose, après un conflit important, pour « harmoniser » le groupe avant de les laisser sortir le soir, cette technique est efficace et facile à mettre en place…

Chemin de relaxation possible à adapter selon l’âge des enfants :

Etape préliminaire : comprendre la respiration. Demandez aux enfants d’inspirer par le nez et de souffler par la bouche quelques instants. Apprenez leur ce rythme naturelle, un peu comme le va et vient d’une vague douce sur une plage, elle va, elle vient…Sensibiliser les au fait que ce simple aller retour est un outil de bien être qu’ils peuvent utiliser consciemment. Peu à peu ils doivent comprendre que souffler plus longuement que l’inspiration leur permet de se détendre. Inspirer plus longuement que l’expiration va les dynamiser. Faites cela un peu à chaque séance.

Etape 1 : l’échauffement. Même rapide, l’enfant doit s’étirer, chauffer ses muscles. Je vous conseille donc de faire respirer doucement les enfants, tout en ouvrant les bras, en faisant des genoux flexions, en s’étirant vers le haut, en faisant pivoter le bassin à droite et à gauche, devant, derrière. Si au départ il y a trop de nervosités, faites les piétiner, taper les cuisses avec le plat des mains…mais par contre en imposant un rythme bien défini. Les enfants vous regardent, et suivent votre rythme.

Etape 2 : assouplir les articulations. Les enfants généralement très caoutchouc ou trop statiques, ont tendance à « casser » les poignets, jouer avec leur nuque, s’assoir « de travers », être penché en avant, en arrière…Il est donc important de « déverrouiller » les articulations. Demandez-leur de « pianoter » avec les doigts de chaque main dans l’air ou sur leur bureau, de faire tourner chaque poignet, de poser une coude dans la paume d’une main et de faire tourner l’avant bras, de monter et descendre les épaules. Puis chaque cheville tourne, puis le bas de chaque jambe afin d’assouplir les articulation des genoux…Doucement faites pivoter le bassin (les enfants mains sur les hanches) à droite, à gauche, devant, derrière…Pensez aussi à la tête, devant, derrière, en avant, en arrière, mais très délicatement, puis un cercle dans un sens puis dans l’autre…

Etape 3 : le débarbouillage. Les enfants chauffent leurs mains en les frottant paumes contre paumes, puis massent leur visage avec, les poumons, l’intérieur des cuisses, le bas du dos.

Etape 4 : le dé stress. L’expulsion des nervosités se fait facilement en contractant les poings sur l’inspiration, et en les relâchant sur l’expiration. Vous pouvez faire le jeu du : « j’en veux plus ». Vous imaginez une poubelle au centre de la classe, et chacun va penser à une situation pénible ou un ras le bol ou une saturation mentale ou émotionnelle (contrariété avec les parents, colère face à un copain…) et va dire « j’en veux plus » tout en relâchant ses poings vers l’avant et en jetant toutes ces émotions mentales dans la poubelle. Faites cela plusieurs fois. Sur ce principe de tensions relâchement du corps, les enfants peuvent en soufflant plier leur buste, sauter en l’air puis piétiner le sol violemment…

Etape 5 : la relaxation guidée. Soyez simple et direct. Si vous avez bien pris le temps d’inscrire au moins une des étapes ci-dessus, les enfants sont prêt à être « guidée » pour arriver à se « lâcher » dans un moment d’évasion constructif… et régénérant ! N’hésitez pas à répéter plusieurs fois les consignes, les phrases clefs…la progression proposée ici est une parmi d’autres qui assurera un bon équilibre avec trois phases induites par les activités : phase détente et lâcher prise, puis phase relaxation profonde, et une phase retour au présent, dans le calme.

a) les repères : « vous êtes allongés (ou assis) et vous sentez le sol, sous vos mains, vos pieds…Etes vous bien en contact avec le sol ? Votre dos, votre fessier ? Vous êtes bien, en sécurité…Vous pouvez si vous le désirez, fermer vos petits yeux…(Toujours sécuriser !)

Progression dans le temps : respirer en posant son attention sur une partie du corps

b) la respiration : « doucement vous inspirez par le nez, et vous soufflez doucement par le nez ou la bouche, comme vous le voulez…A votre rythme…recommencez…

Progression dans le temps : respirer en posant son attention sur un bras, une jambe… en y apposant les sensations de chaud, de froid, de tendu et détendu (inspire tendu et expire détendu)

c) la relaxation par l’imagerie mentale, par exemple :

1° vous situez « la scène », « vous êtes allongé sur une plage de sable fin. Vous sentez le chaud du sable sous les mains. Le ciel est bleu… »

2° l’action de l’environnement sur l’enfant  : « Vous sentez les rayons du soleil, vous réchauffer le corps…les parfums des grands pins, des genêts, vous détends… »

3° vous préparez le voyage (la quête) : « vous allez maintenant aller à la rencontre d’un petit nuage de coton la haut dans le ciel…Pour cela, vous suivez l’envol de ce goéland qui vous emmène sur son dos, et vous survolez le grand océan calme et tranquille…Vous êtes bien, détendu, relâché…

4° la rencontre positive : « vous rencontrez le petit nuage de coton, il est souriant, tellement amical…ce petit nuage vous enrobe de sa tendresse, vous vous sentez bien, comme dans les bras de maman, protégé et aimé… »

5° Le retour positif et l’enrichissement  : « peu à peu, vous revenez sur la plage…Et de nouveau vous voici allongé sur le dos… Vous goutez tout ce qu’il vous est arrivé… Les rayons du soleil qui vous ont réchauffé tout le corps, la rencontre du goéland qui vous a tant faire rire, le petit nuage tout doux qui vous a donné tout son amour, …Vous êtes bien, en pleine forme, souriant … »

6° le retour dans le présent  : « Vous ouvrez doucement, vos petits yeux et tout doucement, vous étirez un bras, une jambe…Vous vous tournez sur le coté pour vous relever, et vous venez vous assoir à coté de moi… »

Progression dans le temps : bien définir la quête en fonction du quotidien de la classe. Vous pouvez demandez aux enfants que le soleil aille réchauffer le cœur d’un camarade triste, que le goéland apprenne aux enfants à respirer en souriant, que la pluie lave et calme la tête des enfants (et ce qu’il y a dedans !)…Vous réalisez bien sure, toujours la quête ! Les notions de contentement et d’achèvement sont importantes !

Etape 6 : la verbalisation Verbalisez en groupe pour bien ancrer que le fait de bien respirer, de prendre du temps pour soi, permet d’être bien dans son corps et dans sa tête, et produit de drôles d’effets ! Chacun peut dire ce qu’il a ressenti, ou non ! Cela vous aidera aussi à faire évoluer vos séances dans le temps.

En tout cas peu à peu, chacun comprendra qu’il a une capacité d’agir sur ses humeurs au quotidien, grâce à sa propre respiration et une bonne maitrise de son corps, et de ses réactions face au stress.

Ces 6 étapes constituent une des bases possibles de nombreux chemins de relaxation. Pensez à utilisez la nature et ses principes, les saisons et les couleurs, les éléments tels que le vent ou le silence, le calme de la montagne, la profondeur des forets…

Si vous utilisez des musiques, prenez les le plus « neutre possible ». Pas d’opéra, d’envolées de guitare, de phases tristes…Prenez des musiques douces ou chacun ne se laissera pas emporter par des émotions dues aux mélodies trop emportées ou tortueuses. Pensez aussi aux sons de la nature, la mer, les forets et les champs, le chant des baleines…

Les chemins de motricité, du yoga, de la concentration, du sommeil ont eux aussi leurs clefs… Tout cela s’apprend et se pratique, et fonctionne…

Me consulter pour les interventions concernant le domaine scolaire : contact Gilles Diederichs

Autres déroulement d’une série de séances progressives

Portfolio

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 24 25 25 26 26 27 27 28 28 29 29 30 30 31 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44

Copyright Gilles Diederichs 2008-2012 | Mentions légales | Site réalisé avec spip 2.11 Suivre la vie du site RSS 2.0